J'envoie mon messager préparer devant toi le chemin.

samedi 4 février 2017

LE CARMEL
La grande aventure de la Prière

L’homme a toujours eu soif de bonheur, car il est fait pour Dieu. Il y a donc une soif en notre monde matérialisé, il y a donc une soif «d’autre chose». Quelle est la source qui nous désaltérera? Quel est le chemin pour y parvenir? Il nous faut partir à la rencontre de quelqu’un, quelqu’un qui nous attend et qui est déjà là sur la route. Il s’agit d’un grand voyage. D’une aventure, la seule qui en vaille vraiment la peine car :

«La vocation de l’homme est d’aimer Dieu.»

C’est au désert que le Carmel est né. L’appel de Jésus nous a jetées avec Lui dans les sables et les oasis du désert pour y rencontrer Dieu. Dès le douzième siècle, des hommes vivent en ermites à la recherche de Dieu dans les grottes du Mont Carmel. Ils s’inspirent du prophète ELIE qui, 800 ans avant le Christ, s’écrie :

«Il est vivant, le Seigneur devant qui je me tiens.»

Vers 1209, Albert, patriarche de Jérusalem, leur donne une «formule de vie». Cette «formule de vie» est nourrie de sève biblique et de l’expérience des premiers moines.

A PROPOS DU NOM « CARMEL »
Carmel, c’est le jardin, le jardin arboré et bien vert.
Le Mont Carmel, qui fait promontoire au-dessus de Haïfa est tout sauf sables désertiques : il est toujours vert, même par temps de sécheresse car il y a de l’eau et des sources.
En tant que « mont », il est lieu de rencontre avec Dieu. Certes, le lieu est beau, mais il est redoutable aussi : on n’y habite pas, on n’y construit pas de ville. En ce sens, il est « désert » et les premiers Pères s’y sont installés en « ermites », en « homme du désert », « seuls avec le Seul ».

NAISSANCE DES CARMELITES
Dans la seconde moitié du quinzième siècle, des béguinages aux Pays-Bas donnent naissance à des monastères de carmélites.
En 1562, Thérèse d’Avila effectue une réforme pour pallier au relâchement dans l’Ordre et retrouver l’esprit originel. Elle fonde le premier carmel réformé à Avila.
«Jetez les yeux sur la race des saints prophètes dont nous descendons.»

Avec Sainte Thérèse, on ne se retrouve pas devant une théorie mais devant le partage d’une expérience profonde qui nous rejoint profondément. Toute sa pédagogie est de nous faire prendre conscience du don de Dieu et du don que Dieu fait de lui-même.

Sainte Thérèse nous propose un mode de vie religieuse qui est le développement de la relation. Relation avec Dieu, relation d’amitié avec le Christ qui va se développer dans nos relations avec les autres.

En 1567, Thérèse rencontre Fr. Jean de St Matthias, carme, qui devient Jean de la Croix, rencontre décisive pour la Réforme tant du côté masculin que du côté des Sœurs puisque Jean de la Croix est le premier Carme de la Réforme.

1568, Jean de la Croix fonde le premier couvent des Carmes Déchaux à Duruelo.
« Dieu est caché dans l’âme.
Si tu cherches Dieu, sache que davantage encore
C’est Lui qui te cherche. Pour trouver Dieu, cherche-le dans ton cœur, dans la foi et l’amour. La foi et l’amour sont les deux guides qui te mèneront par des chemins inconnus jusqu’au secret de Dieu.»
Vive Flamme 3,28


LA SPIRITUALITE DU CARMEL ET SON CHARISME
Les Carmélites et les Carmes sont des chercheurs de Dieu.
La prière et l’union à Dieu dans l’oraison est notre vie.
« Je vais la séduire, la conduire au désert et là, je parlerai à son cœur »
Prophète Osée
Si on s’en tient aux seules œuvres visibles, aux initiatives apostoliques, sociales ou caritatives, il faut souligner tout de suite que le Carmel, en général, ne crée rien de spécial : il s’insère simplement dans le travail pastoral et missionnaire de l’Église. Cfr. le Charisme du Carmel : j.leveque-ocd.

Le Carmel vit autour d’une œuvre centrale, qui le résume et l’exprime tout entier : son oeuvre est D’AIMER, pour lui l’œuvre d’aimer prime sur toutes les oeuvres de l’amour. Cfr. le Charisme du Carmel : j.leveque-ocd.

La Carmélite et le Carme sont centrés sur la contemplation de l’oeuvre de Dieu, c’est donc toute une aventure intérieure pour transformer notre manière de voir, de regarder, d’écouter pour être beaucoup plus sensible à ce que Dieu donne, et ce que Dieu donne c’est lui-même. Cfr. Père Didier Marie Golay

Pour vivre cette vocation, sainte Thérèse attend de ses filles une « détermination très déterminée ». Elle sait que la Vierge Marie, Reine et Beauté du Carmel, les guide et les encourage maternellement sur le chemin de perfection « jusqu’au but, qui est d’arriver à boire cette eau vive ».

Le fond de notre vie au carmel c’est la relation avec Dieu,
La relation entre nous à la lumière de Dieu.

«Que rien ne te trouble
Que rien ne t’effraie
Tout passe,
Dieu ne change pas,
La patience
Obtient tout,
Celui qui a Dieu
Ne manque de rien :
Dieu seul suffit.»
                            Sainte Thérèse de Jésus


Le Carmel, se différencie au niveau des personnes bibliques dans lesquelles il se reconnaît et qui lui ont depuis toujours servi de référence, à savoir le prophète Elie et la Vierge Marie. Dès les origines de l’Ordre, la contemplation de la Vierge Marie illumine les pas de ceux qui marchent à la suite de Jésus.

Le charisme du Carmel se différencie encore dans la personnalité de ses grands Saints.




LE BLASON du Carmel

Les deux motifs principaux en sont : la montagne et les trois étoiles. L'étoile du centre fait allusion à la Vierge Marie du Mont Carmel Etoile de la mer, et les deux autres aux prophètes Élie et Élisée. Le tout est surmonté d'une couronne ducale, avec douze étoiles et le bras, avec l'épée de feu, qui représente le prophète Élie.

Il y a actuellement 10 000 carmélites en 760 monastères environ dans le monde,
4000 carmes et 40 000 laïcs consacrés ou associés.


«Dieu est Esprit et c'est par la foi que nous approchons de Lui»
Élisabeth de la Trinité (1880-1906)



Sr Sandra Constance (Carmel d’Argenteuil)
Sources:
http://www.carmel.asso.fr:histoire:histoir2.shtml
http://perso.wanadoo.fr/j.leveque-ocd/charisma.htm
http://www.service-des-moniales.cef.fr/ordres-monastiques/carmelites/
DVD Thérèse d’Avila la Sainte de l’Amitié
Diaporama du Carmel d’Argenteuil

mardi 31 janvier 2017

Sr Marie-Jean NOVILLE osb, est nommée coordinatrice du Centre national des Vocations (CNV),
succédant à Sr Françoise Dardenne et l’abbé Luc Terlinden.

Sr Marie-Jean Noville, née à Rocourt, dans le diocèse de Liège, le 17 décembre 1975 (le même jour que le pape François, mais quelques années plus tard…).
Bien intéressée par les écritures, elle a étudié la philologie classique (latin et grec). Puis la passion des Ecritures avec une majuscule l’a conduite en sciences religieuses, dont elle a terminé le cursus avec l’agrégation.
Elle est entrée chez les Bénédictines de Hurtebise en novembre 2001 et a prononcé ses vœux définitifs comme bénédictine le 23 septembre 2007.
Au monastère, on lui a confié le noviciat et la cuisine. Elle y anime des retraites de découverte de la vie monastique. Et voici quelques passions qui l’animent :
les Ecritures (surtout le 4e évangile), la Règle de St Benoît, les Pères monastiques, notre monde…
Elle travaillera en lien étroit avec les différents services diocésains des vocations.

Source: http://www.catho-bruxelles.be/nominations-a-pastorale-interdiocesaine-jeunes-centre-national-vocations/

lundi 30 janvier 2017

Les Salésiens de Don Bosco

Fondateur :
Jean Bosco naît le 16 Août 1815 au Becchi de Castelnuovo d’Asti, un village perché sur une des collines environnant Turin. Orphelin de père à l’âge de deux ans, il est élevé par sa maman, Marguerite, paysanne remplie de sagesse chrétienne. Plus tard celle-ci aidera Don Bosco à persévérer dans sa vocation au milieu de conditions particulièrement difficiles. En 1835, Jean Bosco entre au séminaire. Pendant ces années, il découvre la pauvreté des jeunes retenus dans les prisons de Turin. Cela l’émeut profondément. Le 8 décembre 1841, il rencontre un orphelin, Bathélemy Garelli, dans la sacristie de l’église de St François d’Assise. C’est le début de l’oratoire des jeunes. Il est ordonné prêtre la même année. D’un acte providentiel à un autre, Jean Bosco s’affermit dans son choix de prédilection pour les jeunes et développe ce qu’on appellera plus tard le « système préventif ». La fondation des Salésiens (1859) et des Filles de Marie Auxiliatrice (1872) sont des expressions palpitantes de sa réponse d’amour à Celui qui, à travers la Vierge Marie, l’a appelé à être le guide et maître des jeunes livrés à eux-mêmes. À sa mort le 31 Janvier 1888, Don Bosco laisse une famille religieuse florissante comprenant 773 salésiens et 393 Filles de Marie Auxiliatrice. L’Église entama son procès en béatification deux ans après sa mort. Don Bosco est béatifié le 2 juin 1929 et canonisé le 1er avril 1934. Il est proclamé « Père et maître de la jeunesse » par Jean-Paul II en 1988.

« Il ne suffit pas que les jeunes soient aimés
mais qu’ils se sentent aimés »

(Don Bosco)

dimanche 22 janvier 2017

QU’EST-CE QUE LES ORANTES DE L’ASSOMPTION ?

LES ORANTES DE L’ASSOMPTION,
UN INSTITUT INTERNATIONAL DE VIE CONTEMPLATIVE

HISTORIQUE
Orantes de l’Assomption, nous sommes nées de l’Assomption. Nous avons été fondées chez les Oblates de l’Assomption à Paris le 8 décembre 1896 par le Père François PICARD, 2ème Supérieur Général des Augustins de l’Assomption, et Mère Isabelle de CLERMONT-TONNERRE.

CHARISME
Nous sommes un Institut de vie contemplative et Jésus-Christ dans son Eucharistie en est le centre. Sous l’action de l’Esprit Saint, notre mission dans l’Eglise est de continuer la prière ininterrompue et unanime de la vierge Marie et des premiers disciples. (RV1)

Notre devise : « Assidues à l’enseignement des Apôtres, à la communion fraternelle, à la fraction du pain et aux prières. » (Ac 2, 42)

Nous sommes consacrées à la prière dans le monde pour les œuvres de l’Assomption, pour les prêtres, pour l’Eglise et pour le monde. C’est notre prière apostolique. Les Orantes partagent avec les autres Congrégations de l’Assomption la même passion du Règne de Dieu avec cette devise : «Que Ton Règne vienne ».

SPIRITUALITE
Notre vie s’enracine dans l’Evangile à travers la spiritualité augustinienne.

Elle est recherche de Dieu et adoration en communauté fraternelle : dans la vérité et la charité, l’humilité et la joie, la simplicité, le travail et le partage. (RV2)

Selon la tradition de la prière et du travail dans la vie contemplative, nous prions, et nous travaillons pour gagner notre vie.

ACTIVITE APOSTOLIQUE
Nous ne parlons pas d’activité apostolique dans notre Institut de vie contemplative. Nous parlons de notre prière apostolique et de notre présence contemplative au monde qui est diversifiée selon l’insertion des communautés dans chaque pays.

Nous vivons notre présence contemplative au monde dans le partage de notre vie de prière liturgique et notre permanence d’adoration, dans notre travail et des services ponctuels comme la catéchèse. Nous devons susciter la prière, transmettre la foi et les chemins de la vie spirituelle. Nous voulons vivre un amour concret et engagé pour les pauvres.

Sr Clémence Masika Matumaini

(Sœurs Orantes de l’Assomption, Bruxelles)

samedi 14 janvier 2017

Lettre de Sœur Sarah Clavier

Chers amis,

J’aurai aimé vous écrire plus longuement, mais cette année semble peu propice à une longue lettre…
Cependant, j’ai la joie de vous annoncer que je vais me préparer à mes vœux définitifs… pour cela, je m’envole pour le Congo dans le courant de ce mois de janvier!

J’y resterai 6 mois et aiderai au dispensaire du village de Kipako, où travaillent aussi nos sœurs congolaises! Une toute nouvelle aventure donc pour moi, dans la joie de rencontrer le peuple africain!

Je partirai ensuite pour 5 mois à Rome où j’aurai la chance de vivre une préparation riche, plus intérieure avec nos sœurs d’autres continents…cela avant le grand « oui » qui déjà me réjouie!

Je vous souhaite une année riche et belle pour chacun, habitée de paix et d’espérance pour nos familles, nos pays, notre monde.

Je vous embrasse,  
Sarah 

samedi 7 janvier 2017

« Dieu a tant aimé le monde... » (Jean 3,16)

Oui
dans le oui de Jésus

Neuvaine préparatoire du 3 au 11 février
Seigneur prends pitié
Ô Christ prends pitié
Seigneur prends pitié

Père d'infinie tendresse
          Je te rends grâce pour ton amour et ta vérité
Fils Bien-aimé, Jésus, Sauveur
          Comment te rendre, Seigneur, tout le bien que tu m'as fait ?
Esprit Saint, don du Père et du Fils
          Mon cœur te chantera sans plus se taire,
          Et la nuit que ton chant, avec moi, prie le Dieu de ma vie.

Sainte Marie Mère de Dieu, dans ton Fiat                    Prie pour elle
Saints Archanges et Saints anges gardiens                  Priez pour elle
Sainte Marie-Madeleine et saint Jacques                     Priez pour elle
Saint Benoît et saint Bernard                                        Priez pour elle
Sainte Scholastique et sainte Gertrude                         Priez pour elle
Sainte Joëlle et saint Dominque                                   Priez pour elle
Bienheureux Charles de Foucauld                               Prie pour elle
Vous, nos sœurs qui nous ont précédées                     Priez pour elle

V/Compatissant au faible et au pauvre, il sauvera l'âme des pauvres
R/Toute la terre soit remplie de sa gloire ! Amen ! Amen !

Prions
Trinité Sainte, force dans notre faiblesse, c'est toi-même qui nous consacres dans ton unité parfaite. Vois ta servante qui répond aujourd'hui à ton appel, garde-la toujours en Toi, au service de ton œuvre d'Amour, de Vérité, dans l'Eglise et dans le monde, pour ta plus grande gloire et le Salut pour tous les hommes. Amen

Le dimanche 12 février 2017
Au cours de l'eucharistie célébrée à 14h30
En l'église abbatiale de la Paix Notre-Dame, à Liège

Soeur Charlotte-Bénédicte Estérez

fera profession solennelle selon la Règle de Saint Benoit
et sera consacrée au Seigneur
par Monseigneur Jean-Pierre Delville, évêque de Liège

Mère Madeleine et la communauté de la Paix Notre-Dame
vous invitent à communier à sa joie
par votre présence ou votre prière


54 Boulevard d'Avroy 4000 Liège

mardi 3 janvier 2017

Les sœurs Oblates de l’Assomption
Nos fondateurs : Fondées par les serviteurs de Dieu Emmanuel d’Alzon et Emmanuel Marie Correnson Sous le nom d’Oblates de l’Assomption Réligieuses missionnaires notre congrégation répond à un appel d’amour du Seigneur. Nous travaillons à promouvoir le Règne du Christ en nous et dans le monde d’aujourd’hui. A travers le monde nous sommes dans 23 pays.

·  Sommes des femmes de foi qui vivons une vie de contemplation et d’action
·  conduites par l’amour du Christ, de la Vierge Marie et de l’Eglise
·  vivant dans des communautés internationales et intergénérationnelles,
·  ayant un désir ardent de la venue du « Règne de Dieu »
en nous, entre nous, autour de nous!
· ouvertes au monde moderne, avec la passion de la mission
· en collaboration avec d’autres familles de l’Assomption, en particulier les Augustins de l’Assomption avec qui nous partageons le même fondateur : le père Emmanuel d’Alzon.
· Fidèles à son esprit, nous avons pour but de vivre notre mission en :
 » filles de l’Eglise  »   –     » ouvrières d’unité « 
sont les deux devises de la congrégation.

« Que ton Règne vienne ! «