J'envoie mon messager préparer devant toi le chemin.

lundi 27 mars 2017



« … afin de gagner le Christ
    et d’être trouvé en lui. »

Phil 3, 8
Frère Estephan
Dani Al Nassr

s’engagera pour toujours à la suite du Christ
par la profession monastique
selon la Règle de saint Benoît
en l’abbaye cistercienne Notre-Dame d’Orval.


Abbaye Notre-Dame d’Orval
B-6823 Villers-devant-Orval
Le Père Abbé et les frères de la communauté d’Orval,
Monsieur et Madame Al Nassr
vous invitent à partager leur joie
en participant à la célébration.

vous serez les bienvenus au repas.
Merci de confirmer votre présence
au plus tard pour le 18 avril.


Le mercredi 24 mai 2017, à 10h00,
au cours de l’eucharistie. 
Tu as entre 0 et 10 ans de vie religieuse ou moins de 45 ans d’âge

Quelle que soit la communauté religieuse dont tu es membre (contemplative, apostolique, nouvelle…), les jeunes de la COREB (conférence des religieuses/religieux en Belgique), t’invitent pour un temps de formation, d’approfondissement et de rencontre fraternelle.
Avec fr Renaud Thon, Prieur du Monastère Saint Remacle de Wavreumont : nous te proposons le thème :
« Le respect, à la croisée de la confiance et de la rencontre.»
À ton agenda : du vendredi 12 mai (17h00) au samedi 13 mai 2017 (17h30)
Au Monastère Saint Remacle
Wavreumont, 9
4970 Stavelot
Tel : 080 86 23 18

À emporter : Bible, chaussures de marche, instrument de musique, serviettes de bain, draps de lit, taie d’oreiller, de quoi noter.

Pour la soirée détente, merci d’amener :

- une friandise (si tu es sœur) ou une boisson (si tu es frère)
- un symbole de ton pays (par exemple : un objet, une création artistique, un chant ….)

INSCRIPTION

S’adresser à Sœur Sandra Constance du carmel d’Argenteuil :
sand.constance@gmail.com

Date limite : 20 avril 2017
Abbaye / communauté:
Sœur(s), Frère(s):
Ordre / congrégation:
Adresse:
Tél:
Les frais de séjour, pension et animation (40 €), seront à payer sur place à Sr Marie-Jean et Sr Tiziana . MERCI.

A BIENTÔT !!!
Comment arriver au Monastère de Wavreumont ?
En voiture :
Le monastère est situé entre Verviers et Saint-Vith le long de l’autoroute A 27 (E 42).
Prendre la sortie n° 11 (Malmedy).
Si vous venez de Verviers, au rond-point, la route d’accès au monastère se trouve juste en face de vous, elle est fléchée :
« Wavreumont ».
Si vous venez de Saint-Vith, prenez à gauche à la sortie de l’autoroute jusqu’au rond-point et suivez la flèche « Wavreumont ».
En train :
Ligne 43 Liège – Luxembourg 
: Descendre à Trois-Ponts
. Puis bus 45a
– Ligne 37 Liège – Cologne (Köln) – Descendre à Verviers. Puis bus 395 ou 294
Dans les deux cas, descendre du bus à l’arrêt « route de Wavreumont ».
Le monastère est à un kilomètre.
Le frère hôtelier peut vous envoyer les horaires des correspondances train/bus au départ de Liège.
Si vous avez un problème adressez-vous à fr. Marie-Robert :

0493849697

mercredi 1 mars 2017

Invitation à la profession perpétuelle de Frère Jérôme à Maredsous


Pour toi,
demeure fidèle
à tout ce que tu as appris.
Tu sais de qui tu le tiens.
II Timothée 3.14



Paix.
Le mardi 21 mars 2017
–fête de saint Benoît–
au cours de l’Eucharistie,
le frère Jérôme Slangen
prononcera les vœux solennels
de sa profession monastique
à l’abbaye de Maredsous.
Le Père Abbé, la communauté,
lui-même et sa famille vous invitent
à vous unir à leur prière.
Célébration à 10 heures.
Rendez-vous à la Basilique.

samedi 4 février 2017

LE CARMEL
La grande aventure de la Prière

L’homme a toujours eu soif de bonheur, car il est fait pour Dieu. Il y a donc une soif en notre monde matérialisé, il y a donc une soif «d’autre chose». Quelle est la source qui nous désaltérera? Quel est le chemin pour y parvenir? Il nous faut partir à la rencontre de quelqu’un, quelqu’un qui nous attend et qui est déjà là sur la route. Il s’agit d’un grand voyage. D’une aventure, la seule qui en vaille vraiment la peine car :

«La vocation de l’homme est d’aimer Dieu.»

C’est au désert que le Carmel est né. L’appel de Jésus nous a jetées avec Lui dans les sables et les oasis du désert pour y rencontrer Dieu. Dès le douzième siècle, des hommes vivent en ermites à la recherche de Dieu dans les grottes du Mont Carmel. Ils s’inspirent du prophète ELIE qui, 800 ans avant le Christ, s’écrie :

«Il est vivant, le Seigneur devant qui je me tiens.»

Vers 1209, Albert, patriarche de Jérusalem, leur donne une «formule de vie». Cette «formule de vie» est nourrie de sève biblique et de l’expérience des premiers moines.

A PROPOS DU NOM « CARMEL »
Carmel, c’est le jardin, le jardin arboré et bien vert.
Le Mont Carmel, qui fait promontoire au-dessus de Haïfa est tout sauf sables désertiques : il est toujours vert, même par temps de sécheresse car il y a de l’eau et des sources.
En tant que « mont », il est lieu de rencontre avec Dieu. Certes, le lieu est beau, mais il est redoutable aussi : on n’y habite pas, on n’y construit pas de ville. En ce sens, il est « désert » et les premiers Pères s’y sont installés en « ermites », en « homme du désert », « seuls avec le Seul ».

mardi 31 janvier 2017

Sr Marie-Jean NOVILLE osb, est nommée coordinatrice du Centre national des Vocations (CNV),
succédant à Sr Françoise Dardenne et l’abbé Luc Terlinden.

Sr Marie-Jean Noville, née à Rocourt, dans le diocèse de Liège, le 17 décembre 1975 (le même jour que le pape François, mais quelques années plus tard…).
Bien intéressée par les écritures, elle a étudié la philologie classique (latin et grec). Puis la passion des Ecritures avec une majuscule l’a conduite en sciences religieuses, dont elle a terminé le cursus avec l’agrégation.
Elle est entrée chez les Bénédictines de Hurtebise en novembre 2001 et a prononcé ses vœux définitifs comme bénédictine le 23 septembre 2007.
Au monastère, on lui a confié le noviciat et la cuisine. Elle y anime des retraites de découverte de la vie monastique. Et voici quelques passions qui l’animent :
les Ecritures (surtout le 4e évangile), la Règle de St Benoît, les Pères monastiques, notre monde…
Elle travaillera en lien étroit avec les différents services diocésains des vocations.

Source: http://www.catho-bruxelles.be/nominations-a-pastorale-interdiocesaine-jeunes-centre-national-vocations/

lundi 30 janvier 2017

Les Salésiens de Don Bosco

Fondateur :
Jean Bosco naît le 16 Août 1815 au Becchi de Castelnuovo d’Asti, un village perché sur une des collines environnant Turin. Orphelin de père à l’âge de deux ans, il est élevé par sa maman, Marguerite, paysanne remplie de sagesse chrétienne. Plus tard celle-ci aidera Don Bosco à persévérer dans sa vocation au milieu de conditions particulièrement difficiles. En 1835, Jean Bosco entre au séminaire. Pendant ces années, il découvre la pauvreté des jeunes retenus dans les prisons de Turin. Cela l’émeut profondément. Le 8 décembre 1841, il rencontre un orphelin, Bathélemy Garelli, dans la sacristie de l’église de St François d’Assise. C’est le début de l’oratoire des jeunes. Il est ordonné prêtre la même année. D’un acte providentiel à un autre, Jean Bosco s’affermit dans son choix de prédilection pour les jeunes et développe ce qu’on appellera plus tard le « système préventif ». La fondation des Salésiens (1859) et des Filles de Marie Auxiliatrice (1872) sont des expressions palpitantes de sa réponse d’amour à Celui qui, à travers la Vierge Marie, l’a appelé à être le guide et maître des jeunes livrés à eux-mêmes. À sa mort le 31 Janvier 1888, Don Bosco laisse une famille religieuse florissante comprenant 773 salésiens et 393 Filles de Marie Auxiliatrice. L’Église entama son procès en béatification deux ans après sa mort. Don Bosco est béatifié le 2 juin 1929 et canonisé le 1er avril 1934. Il est proclamé « Père et maître de la jeunesse » par Jean-Paul II en 1988.

« Il ne suffit pas que les jeunes soient aimés
mais qu’ils se sentent aimés »

(Don Bosco)