J'envoie mon messager préparer devant toi le chemin.

dimanche 22 janvier 2017

QU’EST-CE QUE LES ORANTES DE L’ASSOMPTION ?

LES ORANTES DE L’ASSOMPTION,
UN INSTITUT INTERNATIONAL DE VIE CONTEMPLATIVE

HISTORIQUE
Orantes de l’Assomption, nous sommes nées de l’Assomption. Nous avons été fondées chez les Oblates de l’Assomption à Paris le 8 décembre 1896 par le Père François PICARD, 2ème Supérieur Général des Augustins de l’Assomption, et Mère Isabelle de CLERMONT-TONNERRE.

CHARISME
Nous sommes un Institut de vie contemplative et Jésus-Christ dans son Eucharistie en est le centre. Sous l’action de l’Esprit Saint, notre mission dans l’Eglise est de continuer la prière ininterrompue et unanime de la vierge Marie et des premiers disciples. (RV1)

Notre devise : « Assidues à l’enseignement des Apôtres, à la communion fraternelle, à la fraction du pain et aux prières. » (Ac 2, 42)

Nous sommes consacrées à la prière dans le monde pour les œuvres de l’Assomption, pour les prêtres, pour l’Eglise et pour le monde. C’est notre prière apostolique. Les Orantes partagent avec les autres Congrégations de l’Assomption la même passion du Règne de Dieu avec cette devise : «Que Ton Règne vienne ».

SPIRITUALITE
Notre vie s’enracine dans l’Evangile à travers la spiritualité augustinienne.

Elle est recherche de Dieu et adoration en communauté fraternelle : dans la vérité et la charité, l’humilité et la joie, la simplicité, le travail et le partage. (RV2)

Selon la tradition de la prière et du travail dans la vie contemplative, nous prions, et nous travaillons pour gagner notre vie.

ACTIVITE APOSTOLIQUE
Nous ne parlons pas d’activité apostolique dans notre Institut de vie contemplative. Nous parlons de notre prière apostolique et de notre présence contemplative au monde qui est diversifiée selon l’insertion des communautés dans chaque pays.

Nous vivons notre présence contemplative au monde dans le partage de notre vie de prière liturgique et notre permanence d’adoration, dans notre travail et des services ponctuels comme la catéchèse. Nous devons susciter la prière, transmettre la foi et les chemins de la vie spirituelle. Nous voulons vivre un amour concret et engagé pour les pauvres.

Sr Clémence Masika Matumaini

(Sœurs Orantes de l’Assomption, Bruxelles)

samedi 14 janvier 2017

Lettre de Sœur Sarah Clavier

Chers amis,

J’aurai aimé vous écrire plus longuement, mais cette année semble peu propice à une longue lettre…
Cependant, j’ai la joie de vous annoncer que je vais me préparer à mes vœux définitifs… pour cela, je m’envole pour le Congo dans le courant de ce mois de janvier!

J’y resterai 6 mois et aiderai au dispensaire du village de Kipako, où travaillent aussi nos sœurs congolaises! Une toute nouvelle aventure donc pour moi, dans la joie de rencontrer le peuple africain!

Je partirai ensuite pour 5 mois à Rome où j’aurai la chance de vivre une préparation riche, plus intérieure avec nos sœurs d’autres continents…cela avant le grand « oui » qui déjà me réjouie!

Je vous souhaite une année riche et belle pour chacun, habitée de paix et d’espérance pour nos familles, nos pays, notre monde.

Je vous embrasse,  
Sarah 

samedi 7 janvier 2017

« Dieu a tant aimé le monde... » (Jean 3,16)

Oui
dans le oui de Jésus

Neuvaine préparatoire du 3 au 11 février
Seigneur prends pitié
Ô Christ prends pitié
Seigneur prends pitié

Père d'infinie tendresse
          Je te rends grâce pour ton amour et ta vérité
Fils Bien-aimé, Jésus, Sauveur
          Comment te rendre, Seigneur, tout le bien que tu m'as fait ?
Esprit Saint, don du Père et du Fils
          Mon cœur te chantera sans plus se taire,
          Et la nuit que ton chant, avec moi, prie le Dieu de ma vie.

Sainte Marie Mère de Dieu, dans ton Fiat                    Prie pour elle
Saints Archanges et Saints anges gardiens                  Priez pour elle
Sainte Marie-Madeleine et saint Jacques                     Priez pour elle
Saint Benoît et saint Bernard                                        Priez pour elle
Sainte Scholastique et sainte Gertrude                         Priez pour elle
Sainte Joëlle et saint Dominque                                   Priez pour elle
Bienheureux Charles de Foucauld                               Prie pour elle
Vous, nos sœurs qui nous ont précédées                     Priez pour elle

V/Compatissant au faible et au pauvre, il sauvera l'âme des pauvres
R/Toute la terre soit remplie de sa gloire ! Amen ! Amen !

Prions
Trinité Sainte, force dans notre faiblesse, c'est toi-même qui nous consacres dans ton unité parfaite. Vois ta servante qui répond aujourd'hui à ton appel, garde-la toujours en Toi, au service de ton œuvre d'Amour, de Vérité, dans l'Eglise et dans le monde, pour ta plus grande gloire et le Salut pour tous les hommes. Amen

Le dimanche 12 février 2017
Au cours de l'eucharistie célébrée à 14h30
En l'église abbatiale de la Paix Notre-Dame, à Liège

Soeur Charlotte-Bénédicte Estérez

fera profession solennelle selon la Règle de Saint Benoit
et sera consacrée au Seigneur
par Monseigneur Jean-Pierre Delville, évêque de Liège

Mère Madeleine et la communauté de la Paix Notre-Dame
vous invitent à communier à sa joie
par votre présence ou votre prière


54 Boulevard d'Avroy 4000 Liège

mardi 3 janvier 2017

Les sœurs Oblates de l’Assomption
Nos fondateurs : Fondées par les serviteurs de Dieu Emmanuel d’Alzon et Emmanuel Marie Correnson Sous le nom d’Oblates de l’Assomption Réligieuses missionnaires notre congrégation répond à un appel d’amour du Seigneur. Nous travaillons à promouvoir le Règne du Christ en nous et dans le monde d’aujourd’hui. A travers le monde nous sommes dans 23 pays.

·  Sommes des femmes de foi qui vivons une vie de contemplation et d’action
·  conduites par l’amour du Christ, de la Vierge Marie et de l’Eglise
·  vivant dans des communautés internationales et intergénérationnelles,
·  ayant un désir ardent de la venue du « Règne de Dieu »
en nous, entre nous, autour de nous!
· ouvertes au monde moderne, avec la passion de la mission
· en collaboration avec d’autres familles de l’Assomption, en particulier les Augustins de l’Assomption avec qui nous partageons le même fondateur : le père Emmanuel d’Alzon.
· Fidèles à son esprit, nous avons pour but de vivre notre mission en :
 » filles de l’Eglise  »   –     » ouvrières d’unité « 
sont les deux devises de la congrégation.

« Que ton Règne vienne ! « 


dimanche 27 novembre 2016

Avent

L’Avent est un temps d’attente, et donc un temps qui convient tout particulièrement aux moines.  Le jour de sa profession le religieux et spécialement le moine bénédictin chante trois fois « Reçois-moi, Seigneur, selon ta parole et je vivrai et ne me déçois pas dans mon attente ».

De quelle attente s’agit-il ?  Nous ne faisons pas simplement attendre qu’arrive la fête de Noël avec toutes ses célébrations, ses échanges de vœux et ses coutumes populaires qui peuvent parfois faire oublier le véritable sens de Noël.

           Il s’agit de l’attente du retour du Seigneur.  Non pas attente de la fin du monde, mais de la réalisation plénière de l’Incarnation dans l’humanité entière.  Par l’incarnation, en effet, ce n’est pas simplement « un homme », mais c’est toute l’humanité qui a été assumée par Dieu et qui doit être transformée graduellement par sa grâce.  Tout le but de notre vie religieuse est notre graduelle transformation à l’image du Christ, et donc la pleine naissance du Christ en chacun de nous. 

          Le lectionnaire liturgique, particulièrement riche en ce Temps de l’Avent, nous fera rencontrer de nombreux témoins de cette attente -- de l’Ancien comme du Nouveau Testament. 

samedi 19 novembre 2016

INITIATION A LA COMMUNICATION NON VIOLENTE
Sœur Marie- Jacques Stassen
Session COREB- JEUNES des 28 et 29 octobre 2016 à LA PAIX NOTRE DAME à LIEGE
Par « Communication Non Violente », entend- on « communication » sans menaces, sans coups de poings, sans armes, sans guerres ? C’est pour ne pas en arriver à ces situations extrêmes que tout un chacun, et particulièrement les responsables de ce monde, est invité à pratiquer la méthode de la «  Communication Non Violente », mise au point par le psychologue américain MARSHALL ROSENBERG.
Sœur Marie-Jacques en a fait le thème de cette session Coreb-Jeunes. « Qu’est-ce qui me pose comme difficulté, à moi, quand je suis en relation avec quelqu’un, que cela vienne de moi ou de l’autre ? Qu’est-ce qui m’arrangerait si lui ou moi faisait autrement ? Déjà, dans une relation, sans que de prime abord, un mot ne soit dit, l’attitude, le regard, les gestes révèlent ma disposition vis-à-vis de l’interlocuteur, qu’elle soit d’accueil, d’écoute, de méfiance, ou d’aversion. Que dire alors lorsque le langage et le ton de la voix s’en mêlent ! « LE BUT DE LA COMMUNICATION NON VIOLENTE EST DONC DE FAVORISER L’ELAN DU CŒUR ET NOUS RELIER A NOUS-MEMES ET AUX AUTRES, LAISSANT LIBRE COURS A NOTRE BIENVEILLANCE NATURELLE » (Marshall Rosenberg).
En les émaillant d’exercices pratiques, nous avons découvert les principes de la CNV définis dans un schéma divisé en 4 points. Ce sont L’OBSERVATION, LES RESSENTIS, LES BESOINS, LA DEMANDE. Chaque point s’appliquant, d’une part, à soi-même (c’est l’AUTO-EMPATHIE) et d’autre part, à l’autre (c’est l’EMPATHIE), mais ne pouvant jamais être mélangés, c'est-à-dire être appliqués aux deux interlocuteurs en même temps.
L’OBSERVATION : c’est seulement dire ce qui EST, sans jugement, sans évaluation, sans comparaison. Seul, le Christ peut dire : « Je ne juge pas ! »
LES RESSENTIS : ce sont les sentiments, les intuitions, les émotions. On ne peut pas les éviter, ils font partie de notre être. Ils sont des alertes, des phares sur ce qui se passe en nous selon notre vécu propre.
LES BESOINS : ils sont universels, toujours abstraits, toujours positifs car au service de la vie : « avoir soif, faim, avoir besoin de repos, besoin d’amour ». Les besoins indispensables à la survie étant la ‘reconnaissance’ et la ‘sécurité’. Nous avons tous les mêmes besoins, mais pas aux mêmes moments.
LA DEMANDE : Pour assouvir « mon besoin » je dois faire une demande, à moi ou aux autres. Elle doit être dite positivement, être très précise pour être bien reçue, être réalisable. Elle doit être « demande » et non « exigence ». Elle est négociable et doit laisser à l’autre le choix de dire « NON » sans en souffrir.
Ces 4 points OBSERVATION, RESSENTIS, BESOINS, DEMANDE requièrent un sérieux travail de connaissance de soi (l’auto-empathie) et une véritable inclination à l’altérité (empathie) pour vivre une authentique communication « sans violence », dans le désir de GARDER LE CONTACT.
Voici un exemple de « communication » dans laquelle sont appliqués les 4 points du schéma :
1) Quand TU FAIS (DU BRUIT)            = OBSERVATION seule : (je dis ce qui EST)
2) MOI, JE SUIS AGACE                             = RESSENTI = (MON émotion)
3) Par ce que MOI, J’AI BESOIN de CONCENTRATION = MON BESOIN
4) J’AIMERAIS que TU cesses ta musique pendant ¼ d’heure. = MA DEMANDE PRECISE


En cette session d’octobre 2016 à l’Abbaye de LA PAIX NOTRE DAME, à LIEGE, nous nous sommes retrouvés entre frères et sœurs habitués déjà : un petit monde bigarré de vocations (Bénédictins, Trappistes, Carmélites, Apostoliques), de culture et de langues (Afrique, Asie, Europe), heureux d’être réunis pour l’enseignement, le chant, la musique, la poésie et la prière. Sans oublier la joie allègre de l’escapade de l’après dîner qui nous a conduits vers la Cathédrale Saint Paul, au centre de Liège…en passant par la célèbre foire pour y chercher les « Lackemans » dégustés au goûter, avant le départ.
Avec nos fraternels « MERCI » à Sœur Marie-Jacques pour son enthousiasme bienveillant à nous apprendre les prémices et les règles de la C N V et à la Communauté Bénédictine de Liège qui nous a chaleureusement accueillis et rassasiés dans tous les domaines.

Sr Marie Fabienne (Abbaye de Brialmont)

jeudi 3 novembre 2016